Caractéristique et approche de l’Hypnose Éricksonienne

 

Milton Hyland  Erickson (1901-1980), surnommé le « thérapeute hors du commun » ou encore « wizard », fût certainement le plus grand hypnotiseur et thérapeute du siècle dernier.

Psychiatre et psychologue Américain, il se consacre à de nombreux travaux concernant l’hypnose thérapeutique. Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour utiliser de manière appropriée aux situations qu’il rencontre : il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles.

Atteint de poliomyélite à l’âge de dix-sept ans, il fera d’ailleurs une rechute à cinquante et un ans, Erickson a été une figure emblématique du « guérisseur blessé », expérimentant lui-même lors de sa rééducation, certains phénomènes qu’il met ensuite en application dans l’hypnose thérapeutique.

L’Hypnose Ericksonienne se distingue tout à fait de l’hypnose classique autoritaire et directive qui de ce fait ne pouvait fonctionner que sur un nombre réduit de personnes.

Elle est bien sûr tout aussi éloignée de l’hypnose de spectacle.

L’hypnose vue par Erickson est une pratique avant tout intuitive et souple. Pour arriver au résultat et contourner les résistances du conscient, il développe la communication indirecte par des suggestions cachées et donc souvent invisible par le conscient.

Profitant des ressources importantes (certains diront illimitées) de l’Inconscient, il en fait son allié dans l’évolution de la thérapie.

L’Hypnose Ericksonienne est à l’origine des thérapies orientées vers la solution, c’est à dire des approches où le changement désiré (et non la seule cause du problème) est placé au centre de l’attention.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Bouillo Anthony

Appel

Email

Plan d'accès